chroniqueurs.info

Revoici la guerre de la poésie en guise de chronique

...
la poésie permet parfoir une autre approche
Revoici la guerre

Insensible aux prières
Revoici la guerre
Comme naguère
Elle embrasera la terre

La mort viendra
Bien avant l'heure
Le sort puisera
Comme un voleur

Le sang coulera
Mélangé au soulagement
Le sentiment du vide viendra
Dans le crâne des survivants

Les victimes on les taira
Dans un coin les enterrera
A l'abri des médias
Plus tard au cinéma...

Les médailles s'afficheront
A l'ombre des monuments
Où des larmes perleront
Ils n'avaient pas vingt ans

Le peuple pavoisera
Après la victoire
Criera sa gloire
Fce au barbare

Le mort est là
Bien avant l'heure
Le sort trancha
Comme un voleur

Reconstruire les cités
Reconstruire avec rapidité
Croissance économique
Vie magnifique

Cachés les hommes de cauchemars
Terrés sous la roche du silence
L'invivable déchéance
Et les pilules du soir

C'est la dernière
Trop moche la guerre
Les hommes ont compris
Les hommes ont compris

Les organismes pullulent
La paix s'institutionnalise
Les autoroutes affichent leurs balises
Déjà les nostalgiques jubillent

Et ça recommencera
Et ça recommencera
Pour défendre l'honneur
Ou le droit ou la loi
On recommencera l'horreur

Les victimes et les héraults fleuriront
L'électronique supplantera le clairon

Mais la mort viendra
Bien avant l'heure
Le sort puisera
Revoici le voleur

Un texte écrit en 1990 et publié en 1991 dans Eternelle Tendresse recueil de Poésie de l'écrivain Ternoise , déjà auteur éditeur en 1991.



Ajouter un avis sur cette chronique




Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez présenter une chronique : écrivez une chronique en autorisant la diffusion.